Looking back on the Wind Meets Gas Symposium, Groningen 18-19 October 2018 by Catrinus Jepma

The 2018 symposium fits in a tradition, meanwhile of substantive meetings and based on the triple helix concept, where experts from oil and gas and renewables meet to discuss the energy future.

Highlights of the 2018 GMW Symposium were -partly due to the massive presence of high-level energy experts from the industry – the notions that:

  • acting fast to green energy both as a product and as a feedstock is key: laggards lose
  • hydrogen, either blue (i.e. within carbon from production stored), or green (from renewable energy) is probably the key energy carrier of the future that will enable a successful energy transition
  • fossil free hydrogen production therefore has to ramp up soon as well. The pilot phase is now done; over 100 GW electrolyser capacities and substantial multi megatonnes offshore CCS to enable blue hydrogen production will need to be started up at short notice
  • it is no use for the industry to wait for policy or yet another study but time to launch demonstration initiatives, several of which were presented during the symposium
  • further steps will require clear policy guidance on the role of hydrogen, as well as triple helix collaboration
  • the North of the Netherlands belongs tot he regions within Europe with probably the best conditions in all respects to develop into one of the first hydrogen valleys of Europe; the offshore renewable power is there, storage facilities for gases are there, the energy knowlege is there, the chemical cluster, gas grid and local transport needs are there, and finally the spirit to work together on enabling a new hydrogen energy system is there.

Minister Eric Wiebes’ opening keynote speech
©Ministry of Economy and Climate

Terugblik Wind meets Gas 2018 door Gerrit van Werven

Op 18 en 19 oktober werd voor de derde keer de Wind meets Gas-conferentie georganiseerd, waarin de ontwikkelingen op de Noordzee voor zowel de windindustrie als de olie- en gassector in hun samenhang zijn besproken. Duidelijk is dat de beide sectoren veel voor elkaar kunnen betekenen.

Allereerst is er sprake van ruimtelijke samenhang en gemeenschappelijke toeleveranciers. Daarnaast biedt de aanwezigheid van windparken de mogelijkheid om gas-platforms te elektrificeren, wat tot vermindering van CO2-uitstoot leidt. Verder is het mogelijk om elektriciteit uit windparken om te zetten in groene waterstof, waardoor het veel goedkoper getransporteerd kan worden  en (seizoens-)opslag mogelijk is. Tot slot blijkt de verduurzaming van de Nederlandse industrie zeer gebaat bij waterstof.

Tijdens de conferentie werden meerdere investeringsinitiatieven gepresenteerd/besproken, waaronder:

  • de bouw van elektrolyse-installaties door Nouryon in IJmuiden en Eemshaven;
  • de bouw van elektrolyse-installaties door Engie en Gasunie in Noord-Nederland;
  • de benutting van de Magnum-centrale in Eemshaven voor de productie van zgn. blauwe waterstof in combinatie met CCS op zee;
  • de aanschaf van 32 waterstofbussen in de regio’s Groningen en Emmen.

Een belangrijke conclusie van de conferentie: groene energie uit windparken.

 

The Benelux retrospective (FR):

Le Benelux investit dans les technologies durables de l’hydrogène

19-10-2018 115

 

Disposant d’une large bande côtière, avec d’importants développements éoliens offshore et une base industrielle solide, le Benelux s’efforce de devenir un laboratoire vivant de premier plan en vue de mettre à l’échelle et de tester des solutions innovantes pour produire et utiliser de l’hydrogène durable.

Tel est le message clé du symposium « North Sea Wind meets Gas – A Benelux Hydrogen perspective » qui s’est tenules 18 et 19 octobre à Groningen. Les partenaires publics et privés se sont engagés à encourager la coopération transfrontalière dans le déploiement des technologies de l’hydrogène dans plusieurs secteurs tels que les transports, l’industrie chimique et le chauffage résidentiel.

Le ministre flamand de l’Énergie, Bart Tommelein: “En raison de sa polyvalence, la technologie de l’hydrogène est une application des énergies renouvelables que nous souhaitons utiliser avec force. Le BENELUX est pour cela un excellent partenariat transfrontalier au sein de l’Union européenne. Située en mer du Nord et dotée de nombreux parcs éoliens, l’énergie éolienne est suffisante pour produire de l’hydrogène vert. En outre, le BENELUX a déjà acquis de nombreuses connaissances en interne pour développer davantage la technologie de l’hydrogène. Avec le temps, l’Europe adoptera pleinement l’économie de l’hydrogène. “

Le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luck Crucke  : “ L’hydrogène et, plus largement, les technologies de Power-to-X sont un sujet du plus haut intérêt pour la Wallonie dans le cadre de ses politiques énergétiques et climatiques. Cet intérêt a été rappelé dans le Pacte Energétique que le Gouvernement wallon a approuvé en décembre 2017. Le power-to-X constitue également un élément important du Plan wallon pour l’Energie et le Climat à 2030 et a été retenu comme technologie prioritaire dans le Plan wallon d’Investissements. Le power-to-X ouvre la porte à une multitude d’applications que nous souhaitons explorer, parmi lesquelles il semble que le transport lourd soit aujourd’hui la plus appropriée à l’échelle de notre région. Nous élaborons actuellement une feuille de route de cette technologie qui devrait pouvoir être présentée courant du premier quadrimestre 2019. »

Les pays du Benelux partagent des défis communs en matière de transition énergétique et de changement climatique. Densément peuplé, situé en grande partie sous le niveau de la mer et disposant en même temps d’une grande base industrielle combinée à une économie axée sur le transport intensif et la logistique.  Tout en essayant d’éliminer progressivement les combustibles fossiles et conscients d’atteindre les limites des capacités de transport de l’électricité, l’hydrogène pourrait éventuellement être une des solutions  pour alimenter davantage les économies d’une manière propre et durable. Mais pour réussir, les projets (locaux) existants et futurs doivent être élargis afin de réduire les coûts. Les pays du Benelux dotés d’une infrastructure gazière à la pointe de la technologie pourraient représenter l’endroit idéal pour développer l’avenir de l’hydrogène vert, mettre en réseau des projets et faciliter la transition sur le plan réglementaire.

Des centaines de représentants du monde politique, de l’industrie et du monde académique des pays du Benelux, de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et du Nord de la France ont échangé leurs idées et leurs projets sur les développements actuels de l’éolien offshore en mer du Nord et sur les initiatives et investissements actuels dans l’hydrogène. Les obstacles financiers et juridiques ont également été évoqués, les parties prenantes ayant réaffirmé la nécessité d’accroître les synergies entre les régions du Benelux.

Bénéficiant d’un emplacement stratégique, fort d’une expertise et d’une production industrielle de haut niveau, le Benelux peut se positionner en tant que pôle principal pour la recherche et le développement en matière d’hydrogène ainsi que pour les démonstrations à grande échelle d’applications hydrogène.

Cet événement a été co-organisé par le Secrétariat général du Benelux, la« New Energy Coalition », et la Province de Groningue,  en partenariat avec le Parlement Benelux.

More pictures coming soon...

More pictures coming soon...

More pictures coming soon...

More pictures coming soon...

More pictures coming soon...

More pictures coming soon...

Calendar
Calendar
Date
Description
Location
Jan 16, 2019
Groningen, The Netherlands
Jan 23, 2019
Hall of Knights, The Hague
More activities